Présentation

JPEG - 62 ko

Parce qu’il est papa et qu’avant d’être chanteur à temps-plein, il a longtemps oeuvré du côté des crèches, halte-accueil et autres centres de loisirs, Chel possède l’expérience et les connaissances nécessaires pour qui veut s’adresser au jeune public.

Chel aime les enfants et ça s’entend...

Qu’il s’agisse des tous-petits (6 mois - 3 ans), des maternelles (3 à 5 ans) ou bien des cycles 1 et 2 du primaire (6 à 9 ans), Chel adapte ses mots et trouve le ton juste afin de respecter le rythme et la sensibilité propres à chaque âge.

Poète-jardinier, auteur-compositeur, mais également plasticien à ses heures, Chel cultive des chansons pleines de sens, qui fleurent les bons mots et enrichissent le vocabulaire de son jeune auditoire.

A 30 sous le Chapetiot, ou bien devant 9000 spectateurs sur la grande scène de Rock-ici-Mômes, de Manosque à l’Ile de Sein... les concerts de Chel sont autant de tranches de vie pétillantes, pleines de rires, de poésie et d’échanges. De ces moments qui font grandir sans barber les plus grands, car la musique qui est jouée là s’adresse à tous, petits et grands.


Portait Chinois

JPEG - 1.5 Mo

si tu étais...

- un légume : une patate
- un fruit : une banane
- un insecte : une abeille
- une fleur : une pâquerette
- un oiseau : une hirondelle

Chemins de Traverse

- Lieu de naissance : à la Roche-Bernard, sur les bords de la Vilaine
- Ce que tu aurais aimé faire de ta vie quand tu étais petit : Indien
- Tes débuts dans la musique : J’ai fait de la chorale à partir de l’âge de sept ans, puis j’ai commencé la guitare à quatorze ans.
- Les arts plastiques : un truc que j’entretiens pour quand je n’aurai plus de voix.
- Le rock’n’roll : Au départ, j’ai aimé le rock’n’roll pour son énergie et le côté rentre-dedans... ensuite, je me suis rendu compte que le jazz était une musique plus libre et donc bien plus subversive...
- Les enfants : les observer, c’est un peu comprendre ce que l’on a été. Avec eux, on peut jouer peinard, juste pour le plaisir et l’innocence du jeu. Quand ils appréhendent le langage, ce sont des poètes surréalistes, ils associent les images qui traduisent leur pensée et ça donne souvent des mots ou des phrases incroyablement illustrés. J’ai une afection toute particulière pour la petite enfance... d’abord parce que j’ai une petite fille de six ans et puis parce que j’ai travaillé ces cinq dernières années dnas les crèches et les halte-garderies. J’y ai appris à connaître les tout-petits. C’est très impressionnant de faire de la musique avec eux, cela demande une attention de chaque instant car ils sont très réceptifs et d’une sensibilité à fleur de peau... Je me suis beaucoup inspiré de leur univers pour écrire et j’ai été cent fois étonné par leur capacité à comprendre et à apprendre les chansons.
- ça sert à quoi un artiste ? un artiste, ça devrait être une petite cuillère qui sert à manger de la confiture sans s’en mettre plein les doigts...